Les romans de gare

Les romans de gare

De nos jours, la littérature dite « de gare » se caractérise par des romans distrayants et peu volumineux. Ces romans de gare sont souvent achetés en vitesse dans une gare par les voyageurs en recherche de divertissement, avant la montée dans le train. Ce sont leur petit format et leur prix réduit qui attirent le plus souvent les lecteurs. Mais pour les amoureux de littérature, ils sont souvent considérés comme peu qualitatifs. Dans cet article, nous vous proposons de revenir sur ce phénomène.

Les débuts du roman de gare

C’est dans les années 1850 que le roman de gare fait son apparition. Eugène de Ségur est alors président des chemins de fer de l’Est. Mari volage, il tente de se racheter auprès de sa femme après ses nombreuses infidélités. D’ailleurs, son épouse n’est autre que la comtesse de Ségur, autrice du célèbre roman pour enfants Les Malheurs de Sophie. Il parvient à convaincre cette dernière de publier ses écrits, et décroche un contrat de publication avec Louis Hachette, qui souhaite mettre en place des points de vente de livres dans les différentes gares de France. L’accord est passé entre les deux hommes : Louis Hachette publiera les manuscrits de la comtesse de Ségur, et obtiendra en échange le monopole sur la vente d’ouvrages dans les kiosques du réseau ferroviaire. (Découvrez l’histoire de Louis Hachette et des maisons d’édition ici)

La démocratisation des romans de gare

Au fil des décennies, les romans de gare se sont largement démocratisés. Aujourd’hui, il est très fréquent que les voyageurs se rendent dans les boutiques Relay de leur gare avant leur trajet en train. Parmi leurs rayons, on peut trouver les best sellers les plus vendus, ou encore les ouvrages des personnalités politiques. Durant la seconde moitié du XXe siècle, on y trouvait aisément les différents tomes de Agatha Christie, ou encore les célèbres San-Antonio de Frédéric Dard. Plus récemment, on peut également citer Guillaume Musso, John Green ou encore les nombreux polars de Harlan Coben.

En résumé, nous pouvons affirmer que les romans de gare sont parvenus à s’implanter durablement en France et dans le monde entier, favorisant ainsi l’accès à la lecture à tous les voyageurs.

Cet article vous a plu ? Partagez le :