Catégorie  Culture

Les éditions Baudelaire partagent avec vous leur culture sur les romans, les maisons d’édition, l’histoire et la littérature.

1.11 Ces best-sellers qui ont été refusés par de grands éditeurs

Ces best-sellers qui ont été refusés par de grands éditeurs

Faire éditer son manuscrit est souvent une étape difficile. En 2012, en moyenne, pour 6 000 manuscrits envoyés, un seul était édité. Cette période de crise sanitaire ne fait pas exception à la règle. Au contraire nombreuses sont les personnes à s’être découvert une âme d’écrivain durant les différentes périodes de confinement. Ainsi les maisons d’édition, très sollicitées, ont été contraintes d’augmenter leurs standards et les refus s’enchaînent. Cependant, de nombreux auteurs se sont également vu refuser leur manuscrit avant de connaître un très grand succès, c’est la raison pour laquelle il faut faire preuve de persévérance ! Nous vous proposons de voir ensemble les best-sellers qui ont été refusés par de grands éditeurs.
Partie 3 : L'histoire des maisons d'édition

Partie 3 : L’histoire des maisons d’édition : Le XXIe siècle

Après avoir connu de grandes mutations plutôt favorables à leur développement durant les XIXe et XXe siècles, les maisons d’édition font face à un tout autre contexte. La littérature séduit de moins en moins la jeunesse et les classes populaires et, alors que la demande n’a eu de cesse d’augmenter durant ces derniers siècles grâce à la mise en place de la culture de masse, une nouvelle tendance émerge.
L'histoire des maisons d'édition partie 2

Partie 2 : L’histoire des maisons d’édition : Le XXe siècle

Après avoir étudié le grand siècle de l’édition dans le premier article de ce feuilleton, il est temps de se pencher sur le XXe siècle. À cette époque, la culture de masse se développe et la littérature occupe une place de plus en plus importante : le nombre de tirages et de ventes augmente considérablement. De nombreux prix littéraires encore célèbres aujourd’hui sont mis en place : le prix Goncourt (1903), le prix Femina (1904), le prix décerné par l’Académie française (1914), le prix Renaudot (1926), le prix Interallié (1930), le prix des libraires (1955), le prix Médicis (1958) et le prix Maison de la Presse (1970). Par ailleurs, de grandes maisons d’édition voient le jour comme Albin Michel en 1902, Grasset en 1907 et Gallimard en 1911.
Les romans de gare

Les romans de gare

De nos jours, la littérature dite « de gare » se caractérise par des romans distrayants et peu volumineux. Ces derniers sont souvent achetés en vitesse dans une gare par les voyageurs en recherche de divertissement, avant la montée dans le train. Ce sont leur petit format et leur prix réduit qui attirent le plus souvent les lecteurs. Mais pour les amoureux de littérature, ils sont souvent considérés comme peu qualitatifs. Dans cet article, nous vous proposons de revenir sur ce phénomène.
Les romans feuilletons

Les romans feuilletons

La presse quotidienne (ou presse à grand tirage) tient un rôle très important au XIXe siècle. Elle naît d’abord en Angleterre, puis en France. Plusieurs tentatives d’essais précoces sont mises en place pour produire des périodiques à moindre coût.
Partie 1 L'histoire des maisons d'édition

Partie 1 : L’histoire des maisons d’édition : La Renaissance

Afin de retracer l’histoire des maisons d’édition, il nous faut remonter au XVe siècle, lorsque l’imprimerie fut inventée par Gutenberg. Cette révolution technique a permis une meilleure diffusion du livre, en facilitant sa production et en diminuant son prix. Il n’était alors plus réservé à l’élite, le savoir pouvait se propager : la Renaissance se préparait.